Press "Enter" to skip to content

Hébergement

Dans cette rubrique vous trouverez des informations concernant l’hébergement des personnes migrantes dans les centres d’hébergement collectif, les abris de protection civile (PCi), les logements individuels dans et hors du dispositif de l’HG.
Vous trouverez également des informations sur le projet de familles d’accueil OSAR/HG ainsi que toutes les informations concernant la mise à disposition d’un hébergement ou sous-location d’une chambre par un particulier.

Les différentes structures d’hébergement pour personnes migrantes

 On distingue différents types d’hébergement à l’AMIG :

 Les personnes qui arrivent dans le canton de Genève (primo-arrivants) sont principalement logées dans :

  • Les centres d’hébergement collectif (CHC)
  • Les abris de protection civile (PCi) (valable jusqu’à fin janvier 2018 – la dernière PCi a été fermée en date du 23.01.2018)

Ces centres d’hébergement collectif ou abris PCi sont gérés par des équipes composées d’assistants sociaux en intervention collective et d’intendants sociaux de proximité.

Ces derniers interviennent au sein des lieux de vie afin d’organiser la vie collective mais également dans le quartier au travers de projets menés avec les bénéficiaires, les bénévoles, les associations et les partenaires des communes.

Les logements individuels

Les personnes qui ont acquis une certaine autonomie peuvent être logées dans des appartements individuels.

Pour les logements dits «individuels», les baux sont signés par l’Hg. Il y a une équipe d’intendants sociaux de proximité (ISP) qui fait le lien entre les sous-locataires et les régies en ce qui concerne les travaux ou réparations à effectuer. Une ligne téléphonique est à disposition des bénéficiaires, il s’agit du 022 420 55 30, de 08h00 à 10h00 du lundi au vendredi.

Hébergement en familles d’accueil (projet OSAR) et logement chez des particuliers

L’Hospice général a signé une convention avec l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) visant à héberger des personnes migrantes dans des familles d’accueil. Ce projet contribue à répondre au problème de manque de logements disponibles pour les personnes migrantes et permet de soulager les structures d’accueil existantes. Il permet en outre de favoriser l’intégration des bénéficiaires de l’AMIG par un contact durable avec des habitants genevois.
Pour plus d’information cliquez sur : Site dons de l’Hospice général 

Un couple de réfugiés somaliens a été accueilli à Cartigny. Les habitants de la commune se sont mobilisés pour leur offrir logement et travail.

Source : Lemanbleu « De Somalie à Cartigny »


FAQ Hébergement


Logement privé

Je suis propriétaire et souhaite mettre à disposition un logement individuel pour une (des) personne(s) migrante(s) sans faire de l’accompagnement à l’intégration, comment dois-je procéder ?

Si vous êtes propriétaire d’un logement, d’une maison ou d’un immeuble et que vous souhaitez louer un objet à l’Hospice général pour qu’il puisse y loger des requérants d’asile, Monsieur Daniel Scheiwiller, responsable de l’hébergement des personnes migrantes, est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Vous pouvez le joindre via Mme Ruch par e-mail Jannick-Aimee.Ruch@hospicegeneral.ch ou par téléphone au 022.420.56.42.

Logement privé – Sous-location d’une chambre

Je suis propriétaire ou locataire et souhaite mettre à disposition une chambre pour une personne migrante, comment dois-je procéder ?

Si vous êtes propriétaire ou locataire et que vous souhaitez mettre à disposition une chambre pour héberger une personne migrante, Monsieur Daniel Scheiwiller, responsable de l’hébergement des personnes migrantes, est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Vous pouvez le joindre via Mme Ruch par e-mail Jannick-Aimee.Ruch@hospicegeneral.ch ou par téléphone au 022.420.56.42.

Quelles sont les formalités administratives pour concrétiser cette sous-location ?

Si vous n’êtes pas propriétaire de votre logement, il faut vous assurer d’avoir l’accord écrit de la régie ou de la coopérative.
Il faut signer un contrat de location / sous-location avec le bénéficiaire.
Le bénéficiaire doit remplir le Formulaire « EL » de l’OCPM « Entrée locataire / sous-locataire » afin d’annoncer son changement d’adresse à cet office.
Le bénéficiaire s’acquitte chaque mois de son loyer et il transmet la preuve de son paiement à l’assistant social qui le suit à l’HG.

Logement privé (location/sous-location) – Loyer

Qui paie le loyer ?

Le bénéficiaire logé hors du dispositif d’hébergement de l’Hospice général s’acquitte lui-même de son loyer et de ses charges.
L’HG n’intervient pas directement dans cette transaction puisque le bénéficiaire signe un contrat de location ou de sous-location à son nom directement avec le bailleur ou la famille d’accueil, c’est donc à lui de s’acquitter du paiement de son loyer. Pour les personnes aidées financièrement, étant donné que l’Hospice général avance cette prestation mensuellement par le biais de l’aide sociale, elle doit lui être quittancée.

Logement privé (location/sous-location/placement famille) – Loyer

Quel est le montant de la participation au loyer de l’HG ?

LOGEMENT BAIL HORS HOSPICE GENERAL (permis N- F- B)

  • Logement via régie : l’HG participe au paiement du loyer selon des barèmes définis (cf tableau)
  • Mise à disposition d’un logement : l’HG participe au paiement du loyer selon des barèmes définis (cf tableau)

Attention le montant de la participation varie selon le statut du bénéficiaire

*Au-delà de 6 personnes, le montant pris en considération sera déterminé sur la base de l’ensemble des éléments de la situation, de même lorsque le loyer effectif est supérieur au montant maximum admis.

En cas de sous-location d’une chambre chez un tiers ou via l’OSAR, un montant mensuel forfaitaire de CHF 450.— englobant les frais SIG, est accordé sur présentation d’un contrat signé par le bénéficiaire.
En cas de sous-location d’un appartement ou d’une chambre, les conditions de logement sont régulièrement examinées dans le souci de garantir des conditions d’hébergement respectueuses.

Logement privé (loc./sous-loc.) ou Placement chez une famille d’accueil – Charges annexes (wifi..)

L’HG prend-il en charge les abonnements Wifi, téléréseau, téléphone ?

Non. L’HG ne prend pas en charge les abonnements médias.

Ces montants sont compris dans les normes d’assistances attribuées au requérant ou dans les charges forfaitaires payées avec le loyer.

L’HG prend-il en charge la redevance Billag ?

Non. Pour les hébergements individuels HG et non HG, la redevance Billag annuelle est à la charge des bénéficiaires.

Logement privé (loc./sous-loc.) ou Placement chez une famille d’accueil RC/Ménage

Le bénéficiaire logé en bail privé ou placé dans une famille d’accueil doit-il contracter une RC/ménage privée ?

Les personnes migrantes aidées financièrement par l’HG, qu’elles soient logées dans le dispositif AMIG ou dans un logement privé, sont automatiquement assurées par le contrat collectif responsabilité civile et ménage souscrit par l’HG.

En cas de fin de prestations financières, quel que soit le statut, ces personnes restent assurées :

  • Hébergement HG : tant qu’elles habitent dans le logement.
  • Hébergement non HG : jusqu’à la fin de l’année civile en cours. Ces dernières doivent ensuite contracter une RC/ménage à leur nom.

Logement collectif HG à individuel HG

Comment doit procéder le bénéficiaire afin de pouvoir déménager d’un centre d’hébergement collectif à un logement individuel de l’HG ?

Cette question fait partie du périmètre de compétences des professionnels de l’HG. Il faut renvoyer les bénéficiaires auprès de leur assistant social.

Logement privé – Recherche par les bénéficiaires

Comment doit procéder une personne admise à titre provisoire (Permis F) ou une personne réfugiée (Permis F réfugié ou B réfugié) pour accéder à un logement hors dispositif HG ?

Dès 2 ans de résidence à GE, le bénéficiaire devra entamer des démarches pour rechercher un hébergement non HG. Il devra s’inscrire à l’Office Cantonal du logement et de la planification foncière OCLPF Formulaire, ainsi qu’au secrétariat des Fondations immobilières de droit public Site FIDP (SFIDP) (même demande de logement et un seul dossier auprès des deux entités), à la GIM Site GIM et auprès des régies.

Il devra également présenter une demande d’allocation logement auprès de l’Office cantonal du logement et de la planification foncière sur présentation de l’attestation de logement délivrée par l’HG.

! Information importante !

Dès le 1er janvier 2018, un seul guichet accueille toute personne demandeuse d’un logement social pour toutes ses démarches au :

SECRÉTARIAT DES FONDATIONS IMMOBILIÈRES DE DROIT PUBLIC (SFIDP)
Av.de Sainte-Clotilde 11-1205 Genève
+41(0)22 807 09 99
info-guichet@sfidp.ch
De 9h à 16h du lundi au vendredi
Bus 2 ou 19 : arrêt Sainte-Clotilde

Information Importante_SFIDP 2018

Guichet Unique Logement SFIDP_2018

 

Hébergement_version pdf

FAQ Hébergement_version pdf